Cave d'accueil

ABOIRE

Actualités du Vin

Petites annonces

Amateurs

Professionnels

Dégustations

Connaissance du vin

Divertissement

Reportages

La route du vin

[Archives]

ABOIRE --- Club d'amateurs de vin

Page enregistrée le 17/11/04 à 10:27

SujetCondrieu
Posté le21/2/99
Parthierry.loir@infoboard.be (Thierry Loir)
Ayant été déçu par un Condrieu il y a quelques années, je n'en avais plus jamais goûté. Les hasards des séances de dégustation ont mis sur ma route deux petites merveilles récemment: le Coteaux de Poncins 96 de François Villard et le Les Chaillets Vieilles Vignes 96 de Yves Cuilleron. Dieu que c'était bon.

Deux vins au style fort différents: avec Villard, c'est l'expression pure du viogner, un nez intense de lime, poire, pêche blanche, abricot, écorce d'orange et une touche minérale; une bouche grasse et équilibrée, fruitée et minérale, d'une grande pureté. Avec Cuilleron, beaucoup de fruit également, mais en forte concurrence avec le bois. Tout aussi superbe, mais le nez révèle ici plutôt des notes soufrées et résineuses; en bouche on retrouve les notes de pêches et de poires, derrière le bois.

Suis-je tombé sur un millésime particulièrement bon? Ou sur les meilleurs terroirs de l'appellation? En tout cas, il s'agit de deux vinificateurs de talent, qui maitrisent tout-à-fait l'excellente matière que la nature leur donne.

Le même soir, nous avons aussi goûté un Condrieu moelleux (il parait qu'au début du siècle, on ne faisait que çà là-bas...), un 1990 de chez Pichon. Là, je suis plus mitigé. Le viogner étant naturellement gras et fruité, je trouve que le sucre résiduel n'apporte rien de plus.

Quelques jours plus tard, au restaurant, j'ai commandé une Petite Côte 1997 de chez Cuilleron: bonne impression amplement confirmée (bien qu'il me parait difficile de marrier le Condrieu avec des mets).

Cà y est, je suis un fana de Condrieu! Thierry

cave d'accueil

Association
Blésoise des
Oenophiles sur
Internet et autres
Réseaux
Equivalents

©1997-2001
Tous droits
réservés

haut de cave