Cave d'accueil

ABOIRE

Actualités du Vin

Petites annonces

Dégustations

Connaissance du vin

Clubs

Courrier Clubs

Cours

Equipement

Publications

Références

Divertissement

Reportages

La route du vin

[Archives]

ABOIRE --- Club d'amateurs de vin

Page enregistrée le 17/11/04 à 10:33

SujetClos Rougeard Les Poyeux
Posté le24/3/99
Parcccall.publicul@wxs.nl (Christian Callec)
Bonjour,

Un petit retour en arrière... il y a quelque temps, je vous disais ne pas encore avoir dégusté le Clos Rougeard que certains ventaient tant... Ce vin est assez dur à trouver à l'etranger. J'en ai parlé avec son importateur et il avoue avoir un peu de mal à gérer l'offre et la demande.

"On déguste, on achète et on attend... et on attend... bon, on met quand même le vin sur le prix-courant (liste des vins), mais on attend et toujours pas de vin... On téléphone... Mais où est le vin? Ce sur quoi les frères Foucault répondent: il n'est pas encore prêt... - Mais quand sera-t-il prêt? - Quand il sera prêt... Des mois passent, un an passe... toujours pas de vin... on enlève le vin du prix-courant, mais miracle... le vin arrive! On remet le vin sur le prix-courant et on le vend... difficilement car ce vin est trop inconnu (aux Pays-Bas) pour justifier le prix elevé, même si la qualité est excellente."

Alors voilà, ENFIN j'ai pu déguster ce vin, pour être précis le Clos Rougeard "Les Poyeux" 1993... (suite à une déchirure des tendons de la cheville, je ne suis pas allé au Salon des Vins de la Loire).

Je dois avouer que c'est un excellent vin qui m'a fait une bonne impression. Un peu rustique et un peu trop tannique par rapport au corps, à l'acidité et à l'alcool, certainement pas un vin noble, mais un grand vin terroir, tout en puissance plutôt qu'en raffinement... un vin qui sent bon la terre et les mains noires du vigneron...

Je l'ai bu après degustation aussi à table, avec du filet de dinde poêlé, jus de viande/jus de truffe noire, et une purée pommes de terre/poireaux parfumée à l'huile de truffes blanches.

A table, le côté rustique a explosé... très sensuel... combinaison très réussie.

Par contre goûté après le plat principal, tout seul, les tannins un peu asséchants reviennent au grand galop... avec un bon bout de fromage ils partaient de nouveau...

Merci de m'avoir fait découvrir ce vin.

Je continue toutefois et de loin à préferer le Saumur-Champigny de la famille Chevallier, le Château Villeneuve, qui apporte plus de finesse, de fruits et de fleurs, et des tannins moins asséchants, plus fins... Je trouve ce fin plus "sophistiqué", plus noble, et surtout plus harmonieux que le Clos Rougeard... Cela va peut-être choquer, mais je préfère aussi le Château du Hureau, Cuvée des Févettes, de Philippe et Georges Vatan, de par sa puissance aromatique extraordinaire... Mais ce n'est bien sur qu'un avis personnel, et je comprends tout à fait que le Clos Rougeard ait ses fanatiques, car cela reste un grand vin...

Amitiés Xian

Christian Callec

cave d'accueil

Association
Blésoise des
Oenophiles sur
Internet et autres
Réseaux
Equivalents

©1997-2001
Tous droits
réservés

haut de cave