Cave d'accueil

ABOIRE

Actualités du Vin

Autres

Concours

Economie

Manifestations

Salons

Ventes

Petites annonces

Dégustations

Connaissance du vin

Divertissement

Reportages

La route du vin

[Archives]

ABOIRE --- Club d'amateurs de vin

Page enregistrée le 17/11/04 à 10:48

SujetRe: Autorisation préfectorale de vendange ....
Posté le1/9/99
Parphilippe-cuq@wanadoo.fr (philippe-cuq)

J'ai vendangé pendant plus de 10 ans sans autorisation (production arrêtée il y a 6 ans). On faisait environ 2 à 4 hecto selon les années, pour donner et pour la conso familiale, mes arrières-arrières-...-grands-parents et avant vendangaient et je n'ai jamais entendu parler d'autorisation ? Peut-être en raison des quantités ?

Par contre nous avions un droit de distillation, perdu au décès de mon grand-père (car non-transmissible), mesuré, il me semble en ° (autorisation pour 1000° signifie soit 10 l. à 100°, soit 20l. à 50°, pour simplifier). Si on ne l'a pas, le prix au litre d'Eau-de-vie à 50° passe en gros de 15 à 20 frs à 60 ou 80 frs (taxes)

Des amis viticulteurs ont obligation de donner leur moût à l'état pour distillation (sans avoir eux-même le droit de distiller !).

Je pense que la raison en est que l'état veut encore s'alcooliser (puisque le sucre fait de l'alcool).

D'autre part, si tu possède des terrains en campagne, les taxes sont plus importantes pour des parcelles de vigne que de pré. Et ainsi ils peuvent peut-être croiser tes déclarations pour augmenter tes taxes foncières.

Dans tous les cas, c'est à mon avis une question non de vigne mais de blé.

En tous cas, comme je veux en refaire d'ici deux ou trois ans, je vais me tenir au courant pour ne pas finir encuvé... ;-)) par le fisc.

Philippe

cave d'accueil

Association
Blésoise des
Oenophiles sur
Internet et autres
Réseaux
Equivalents

©1997-2001
Tous droits
réservés

haut de cave